Le temps est venu de se séparer …

Non, non … rien de grave, ne vous inquiétez pas !
Mais cela fait un moment que je suis gêné et que j’essaye de trouver une solution. Ce billet au début, je l’avais titré “à quoi bon”. Je vais d’ailleurs en utiliser une partie ici, cela sera plus clair. Je pense aujourd’hui que la solution n’est pas de se taire. Il ne faut jamais taire l’intolérable, même si on a l’impression que c’est une goutte d’eau dans l’océan.
Mais je crois que je viens de comprendre que l’on ne peut pas mélanger des sujets plus “professionnels” et d’autres que je qualifierais de plus personnels. On peut faire taire l’un au profit de l’autre, mais c’est abandonner une partie de soi. A un moment, ça n’est juste plus possible.

Aussi, je ne devrais pas décevoir plus ceux qui me détestent déjà ( 🙂 ) en osant exprimer cette dualité qui fait notre humanité, dans toute sa complexité. Assumer cette dualité pour passer à une autre étape et peut-être permettre d’autres échanges, d’autres découvertes, d’autres visions du monde.
Bref, avancer, cheminer …

Aussi, je vais créer un autre espace que ce blog, qui lui sera plus dédié “cerveau gauche”, coté cour, comme je l’ai indiqué dans le titre. Pour ce qui est du côté droit, c’est par ici que cela va se passer.

Par contre de grâce, lisez ce nouvel espace avec votre coeur. Si cela résonne en vous, tant mieux. Sinon tant pis. Je ne prétends pas détenir LA vérité. C’est un espace de partage, d’étonnement, de joie. Mais ça ne sera pas un espace de discussion stérile ou de négativité et de sinistrose extrême. D’ailleurs, commençons dès maintenant pour voir si vous tenez le coup avec cette explication hémisphère gauche / hémisphère droit. 🙂
C’est bon, je viens de perdre les docteurs Mabuse et les chantres d’une certaine forme d’intelligence pour mieux vendre leur barratin sur l’IA.

Alors je vous dis, à très vite … j’espère, car j’en ai fini de l’espoir 😉

 

PS: début de la première version de ce billet: “A quoi bon ?”

Depuis le début de l’année, à chaque fois, c’est “à quoi bon ?”, le “mantra” qui me revient en écho. A quoi bon s’indigner, encore et encore. Peut-être pour que le silence ne laisse pas la place à l’abject ?
Mais ne risque-t-on pas alors de saouler son auditoire, comme je l’entends régulièrement de certains qui me “suivent” et comme je le constate de ceux qui ne me “suivent” plus.
A quoi bon expliquer une fois de plus les mêmes choses … tout est déjà là, sur mon blog et partout dans “l’Internet”. Il suffit de lire, si on le souhaite. A quoi bon essayer d’expliquer, enseigner, au risque d’apparaitre “professant” ou “râleur”. De toute façon, quand on n’a pas fait de thèse sur un sujet ou que l’on n’est pas “journaliste”, il semble que l’on soit disqualifié pour exprimer son point de vue et son expérience. Et quand ce sont ses sujets de prédilections, on tente de nous disqualifier en nous affublant d’étiquettes de “grognon” ou de jaloux quand on ose s’interroger sur l’apparence altruiste de certaines idoles ou idées dont on nous gave à étouffer.
A quoi bon …
A quoi bon lutter contre le système, puisque cela ne fait que le renforcer.
A quoi bon même penser que cela va de mal en pire, puisque partout, même dans la plus misérable des fabrications de l’horreur humaine, des plantes parviennent à se développer et à fleurir.
A quoi bon passer encore le reste de sa vie à décrier, montrer l’inutile, le ridicule, le stupide et se désespérer de tout ce temps encore perdu et toutes ces occasions gâchées ?
Il y a quelque temps, j’étais fatigué de parler et fatigué de me taire et sortait d’une période de retraite numérique, mais … à quoi bon ?
A quoi bon encore essayer d’expliquer, au risque que certains (les toujours mêmes) me trouvent désabusé, voir désespéré, ce qui n’est absolument pas le cas …

2 thoughts on “Le temps est venu de se séparer …”

  1. Francois ][ says:

    Un tel animal ainsi neuro-splitté ne risque-t-il pas des comportements quelque peu erratiques de ses deux demi-personnalités ? 🙂

    1. Jean-Michel Planche says:

      C’est justement tout le contraire. Ni splitté, ni deux demi-personnalités. C’est juste la dualité ou le “en même temps” d’un Président qui a été moqué de façon assez ridicule.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Related Post