Pour ne jamais oublier.
Pour ne plus jamais appeler les peuples “premiers” des primitifs, des sauvages.
Pour ne plus jamais vouloir les coloniser, les “domestiquer”.
Pour apprendre d’eux, avec respect.
Nous sommes tous coupables, pas moins les français que les canadiens, les américains, les anglais, les portugais ou les espagnols …
Jamais responsables.
Pour que cela ne continue pas.
Pour qu’ils vivent en paix,
… avec nous.