On se sent agressé …

« On revient d’un voyage où on a été déconnecté de tout, de ce qu’on a autour de soi et on se sent agressé, même par le téléphone. ». Nul doute qu’Estelle Lefebure ait vécu une expérience extraordinaire, par ce changement de contexte, par la rencontre d’une autre culture … une autre humanité, sans doute. Même si je continue de penser que la rencontre peut aussi bien se faire moins loin et que la distance ou la différence n’est pas forcement un gage de qualité. Et il y a des choses et des gens très bien tout à coté de nous, aussi*.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Related Post

Karl … é-moiKarl … é-moi

Encore un de moins. Karl s’en est allé. Il était de la race de ceux que l’on pense indestructibles, car on les a toujours connus. Pas moi, enfin pas personnellement, mais il m’était cher et