Remonter le vent …

 

J’aime beaucoup cette image, parvenue grâce à un RT de @nitot. Cela m’a donné l’envie de changer la baseline de mon blog.
Exit donc :

“le jour se lève, les conneries commencent”

et bienvenue à une autre référence cinématographique d’envergure : Games of Thrones, ma drogue actuelle avant que ne reprenne SOA et dont l’un des personnages disait :

“Mieux vaut vivre libre que mourir esclave”.

Les nouveaux prolétaires ?

Je pose la question :

Concernant la véritable crise qui est vécue en France, peut-on faire pire ?

Jour après jour, on s’enfonce toujours plus bas et je me demande si nos politiques le comprennent. Ils se sont mis la corde au coup et qu’ils bougent à droite ou à gauche, le noeud se ressere.
Qu’ils déclarent leur patrimoine ou qu’ils le refusent, ils s’étranglent ou plutôt, je m’étrangle :

Le blues de l’Entrepreneur …

Je dois vous avouer que l’histoire des #Geonpi en France m’a extrêmement choqué et m’a rappelé les jours les plus sombres de ma désillusion numérique, quand nous sommes passés d’une période d’effervescence folle en 1999 où tout semblait possible à 2001 : son exact contraire.

Au début, je me suis dis que ca y était … on prenait conscience du problème, on commençait à se réveiller. Un début d’écosystème des entrepreneurs du numérique en France se mettait en mouvement. Enfin on comprenait qu’une démarche collective était la seule réponse possible face à l’importance des enjeux et au pouvoir de nuisance volontaire ou non de certains.

Et puis très vite, on a vu apparaître les « je ne suis pas un #geoni » et autres critiques pour se désolidariser d’un mouvement peut être trop disparate, trop impréparé certainement mais assurément issu d’un raz le bol généralisé « spontané ». De ce fait, les intérêts de tous ont certainement pâtis de la qualité de la communication, mais fallait-il pour autant condamner l’affaire ? Tenter de la ridiculiser, à lire les réactions outrancières de certains ?

Et de me demander : A qui profite le crime ? quel problème pose la petite attention que porte le gouvernement sur nous ? Qui cela dérange t’il ? A qui cela enlève quoi que ce soit ?

NDLR : avant d’aller plus loin et pour vous mettre dans l’ambiance, je vous conseille de lire ou relire la prose de Mme Pulvar et de voir ou revoir l’intervention très instructive de M. Cahuzac “échangeant” avec quelqu’un de Croissance Plus.

L’Amérique …

Je rentre juste de New-York où nous venons de passer la semaine avec Marie-Véronique, notre CEO pour terminer notre installation.
Je vais essayer de tenir une rubrique “entreprendre“, en partant d’exemples concrets grâce à ma société et vous faire partager nos expériences. Et qui sait, peut-être susciter des vocations, pour nous rejoindre ou pour créer aussi votre entreprise, avec passion et ambition !

Filtrage & Hadopi : ce que j’ai à dire et ce que j’ai dit

L’irruption de l’Internet au sein de tous nos échanges, au cœur de notre vie quotidienne même, n’en finit pas de bouleverser nos habitudes. Ce bouleversement, amplifiant certaines « dérives », conduit généralement à la volonté, somme toute assez naturelle pour certains, de « vouloir reprendre le contrôle ». Mais faute de bien comprendre la nature de cette transformation, ses causes et ses fondamentaux radicalement différents de notre monde habituel « régalien », on en vient trop souvent à mal réfléchir par manque d’information, par crainte de devoir apporter une réponse rapide, par peur de ne bientôt plus pouvoir contrôler. Ce qui conduit trop souvent à se poser de mauvaises questions et dans ce cas, il ne faut pas s’étonner de la nature de la réponse.

Aussi, dans ce document, nous allons nous attacher à donner des éléments de compréhension du problème, pour que chacun puisse se forger une opinion, en toute objectivité.

Tout ce qui augmente la liberté, augmente la responsabilité

D’un coté, si je suis heureux qu’au XXIème siècle, après plus de deux décennies d’utopie séduisante (que je revendique) d’Internet, “on” se préoccupe enfin un peu des choses et en particulier de nos enfants. De l’autre, le titre de @gchampeau fait peur : “28 sociétés s’engagent à adapter le net aux enfants”.

Hackaton à l’Elysée

Et bien si on m’avait dit ça. S’il y a 20 ans, on m’avait dit que j’entrerais à l’Elysée par la grande porte … grâce ou plutôt à cause de mon engagement« dans l’Internet ».

Maintenant, sachons raison garder et je suis bien placé pour mesurer la nature très éphémère de notre éternité. Un jour (1998), encensé comme un Dieu vivant, lorsque nous signions le rapprochement d’Oléane avec France-Télécom. Le lendemain (2000) traité pire qu’un chien … Il n’y a que les footballeurs à connaître de tels hauts et bas et peut-être les politiques au pouvoir.

Loppsi : l’appel du 27 Avril 2009

Le General Charles de Gaulle lance l’appel aux Francais a la radio BBC a Londres le 18 juin 1940 — speech of General Gaulle on the radio in London june 18, 1940 to call french people to resistance

Contexte : “Appel que j’ai prononcé, dans le cadre de la présentation des articles préparatoire à la LOPPSI, dans le Comité Consultatif des Réseaux et Services de Télécommunication dont je suis intuitu-personae membre.

PS: désolé pour la photo d’illustration … je ne me prends absolument pas pour le Général de Gaule, même si j’aurais pu penser que mon “discours” soit suivi d’un peu plus d’effet.

Après l’Hadopi, la Loppsi : l’an I de l’Internet sans majuscule !

Après la vache folle en 1985, la dissolution de l’assemblée nationale en 1997, la tempête de 1999, la bulle dite Internet de 2000, le 11 Septembre 2001, le SRAS en 2003, les crues de 2005, l’année 2009 promet que l’on dépasse toutes les plaies d’Egypte réunies :la tempête encore, la crise mondiale, l’hadopi, les tremblements de terre, la grippe du porc …

… et maintenant, 27 Avril 2009, 17 heures et des poussières, l’an I de l’Internet nouvelle génération a sonné, j’ai nommé :