Touchez ma bosse Monseigneur …

Monétisons nos données personnelles !
C’est le nouveau mantra de quelques-uns, qui appâtés par l’herbe plus verte dans le champ des “GAFA” ou le besoin d’exister, pensent pouvoir, par ce biais, limiter leur pouvoir et rééquilibrer les forces en présence.
C’est une très belle illustration de comment, en luttant (de front, de façon un peu légère) contre un modèle / un système, on ne fait que le renforcer.

La neutralité de l’Internet, ça n’est peut être pas ce que l’on vous en dit

Les questions autour de la neutralité de l’Internet, ca n’est pas le débat clivant dans lequel des (pseudo) experts veulent nous entrainer. Ca n’est pas d’un coté les gentils et de l’autre les méchants. D’un coté le vrai et l’autre le faux. D’un coté l’accès pas cher à tout et de l’autre, celui très cher, à rien. 
Comme souvent, on manipule l’émotion en simplifiant les chose de façon binaire pour éviter l’effort de la dualité qui permet l’équilibre et la nuance. 

Mais OUI, on en a des champions du numérique Français !

Ce qui est bien le dimanche, veille de Noël en plus et en revenant le jour même en France, c’est que je pouvais me croire à l’abris de nouvelles polémiques sur le numérique et autres sournoiseries. Et bien non … j’avais oublié que le dimanche, c’est le jour du JDD. Comme quoi, les news et les c* n’ont pas de jours de repos. Ce matin, c’est :
Neutralité du web : un frein pour avoir (enfin) un champion numérique français?

Vite, créons UN champion …

Stupeur que de lire ce matin, au sujet de l’IA (Intelligence Artificielle), ce qu’en dit M. Bruno Le Maire, spécialiste du sujet sans doute et accessoirement ministre de l’économie et des finances !

“notre ambition doit être de créer le champion mondial de l’intelligence artificielle !”

Ni plus, ni moins.
Cela ne vous rappelle rien ?

Enfin … ils commencent à comprendre

Espérons pas trop tard pour toutes ces “chaines de distribution”, qui faute de ne pas avoir su devenir suffisament désirable, rapide, globale et / ou au gout du jour, risquent de disparaitre, comme en son temps la Samaritaine ou Manufrance se sont éteints. Sans parler des grands distributeurs français, VPCiste ou en mortar, qui vacillent chaque jour un peu plus sous les coups d’Amazon ou de déstockeurs plus agiles.
Quand je pense que l’on a osé me dire il y a quelques années que la vente sur Internet, c’était de la blague car cela ne faisait même pas le chiffre d’affaire d’un petit supermarché Carrefour …

Filtrage & Hadopi : ce que j’ai à dire et ce que j’ai dit

L’irruption de l’Internet au sein de tous nos échanges, au cœur de notre vie quotidienne même, n’en finit pas de bouleverser nos habitudes. Ce bouleversement, amplifiant certaines « dérives », conduit généralement à la volonté, somme toute assez naturelle pour certains, de « vouloir reprendre le contrôle ». Mais faute de bien comprendre la nature de cette transformation, ses causes et ses fondamentaux radicalement différents de notre monde habituel « régalien », on en vient trop souvent à mal réfléchir par manque d’information, par crainte de devoir apporter une réponse rapide, par peur de ne bientôt plus pouvoir contrôler. Ce qui conduit trop souvent à se poser de mauvaises questions et dans ce cas, il ne faut pas s’étonner de la nature de la réponse.

Aussi, dans ce document, nous allons nous attacher à donner des éléments de compréhension du problème, pour que chacun puisse se forger une opinion, en toute objectivité.

Après l’Hadopi, la Loppsi : l’an I de l’Internet sans majuscule !

Après la vache folle en 1985, la dissolution de l’assemblée nationale en 1997, la tempête de 1999, la bulle dite Internet de 2000, le 11 Septembre 2001, le SRAS en 2003, les crues de 2005, l’année 2009 promet que l’on dépasse toutes les plaies d’Egypte réunies :la tempête encore, la crise mondiale, l’hadopi, les tremblements de terre, la grippe du porc …

… et maintenant, 27 Avril 2009, 17 heures et des poussières, l’an I de l’Internet nouvelle génération a sonné, j’ai nommé :